EXAMEN D’INSCRIPTION


À propos de l’examen

Le Conseil canadien des ordres de sages-femmes prépare et fait passer l’Examen canadien de reconnaissance visant l’inscription des sages-femmes (ECRSF) deux fois par année. L’examen est conçu de manière à évaluer les personnes formées au Canada ou à l’étranger qui présentent leur candidature pour être inscrites comme sages-femmes afin de s’assurer qu’elles satisfont aux normes de compétence d’une sage-femme nouvellement reconnue telles que définies dans les Compétences canadiennes pour les sages-femmes. L’ECRSF a pour but de s’assurer que les sages-femmes inscrites sont des praticiennes compétentes offrant une norme de soins uniforme à l’échelle du Canada.

LIEUX ET DATES DES EXAMENS

En 2019, l’ECRSF doit avoir lieu le 2 mai et le 31 octobre.

En 2020, les dates prévues sont le 7 mai et le 29 octobre.

Habituellement, l’examen a lieu à Vancouver, Calgary, Regina, Winnipeg et Toronto. Les organismes de réglementation provinciaux et territoriaux déterminent les villes hôtes, lesquelles peuvent changer.

STRUCTURE DE L’EXAMEN

L’examen contient de 210 à 230 questions à choix multiples, certaines découlant d’une présentation de cas, les autres étant indépendantes. Les questions proviennent de la banque de données de l’ECRSF, conformément au Plan directeur de l’ECRSF, et leur contenu est basé sur les Compétences canadiennes pour les sages-femmes.

Le pourcentage de questions pour chacune des compétences évaluées est réparti comme suit : 

  • Compétences générales 5 à 10 %

  • Éducation et counseling 5 à 10 %

  • Suivi prénatal 25 à 30 %

  • Soins périnatals 25 à 30 %

  • Suivi postnatal — mère 10 à 15 %

  • Suivi postnatal — nouveau-né 10 à 15 %

  • Soins de santé des femmes 1 à 5 %

  • Aspects professionnels et juridiques 1 à 3 %

  • Développement professionnel 1 à 3 %

Pour représenter l’éventail de soins qu’une sage-femme canadienne doit être en mesure de fournir, un peu plus de la moitié des questions porte sur des cas hors centre hospitalier, le reste sur des cas en milieu hospitalier.  

LANGUE

L’examen est offert en anglais et en français. Les candidates peuvent aussi avoir accès à l’examen dans les deux langues. 

NOTE DE PASSAGE DE L’EXAMEN

La note de passage de l’ECRSF est établie à l’aide d’un procédé normalisé qui garantit que la note de passage représente le niveau de compétence acceptable pour la pratique sage-femme au Canada. Les formulaires d’examen sont validés et assujettis à une vérification statistique de leur fiabilité. L’ECRSF a recours à un système de rédaction des questions et à un processus de normalisation qui favorisent l’égalité et l’équité entre les personnes qui font l’examen, les différentes versions de l’examen et son administration d’une année à l’autre. Par conséquent, la note de passage peut varier légèrement d’une séance d’examen à une autre.

RÉSULTATS D’EXAMEN

Les examens sont corrigés à l’aide d’un système de notation automatisé et ils sont vérifiés à la main. Les rapports de notation des examens (réussite ou échec) sont postés par l’organisme de réglementation provincial dans les six semaines suivant la date de l’examen. 

REPRISE D’EXAMEN

Les personnes qui présentent leur candidature ont le droit de passer l’examen plusieurs fois. Après trois (3) séances d’examen, ces personnes doivent présenter une preuve de formation supplémentaire pertinente à l’ECRSF avant de pouvoir s’inscrire à nouveau à l’examen. Les frais de reprise sont identiques à ceux de l’examen initial. 

Technical Information

For more information about the CMRE consult the Technical Report.

Admissibilité à l’examen

L’ECRSF est ouvert aux sages-femmes formées au Canada et à l’étranger. Les sages-femmes formées au Canada peuvent passer l’ECRSF si elles ont obtenu leur baccalauréat en pratique sage-femme ou si elles sont inscrites au dernier semestre d’un programme de baccalauréat en pratique sage-femme approuvé ou reconnu par l’un des organismes provinciaux ou territoriaux de réglementation de la pratique sage-femme. Les personnes formées hors Canada peuvent faire l’ECRSF si elles ont réussi un programme canadien de préparation à l’emploi ou de perfectionnement approuvé ou reconnu par l’un des organismes provinciaux ou territoriaux de réglementation de la pratique sage-femme ou si elles sont inscrites à la dernière étape d’un tel programme. Pour toute question concernant l’admissibilité à l’examen, veuillez communiquer avec un représentant du CCOSF à l’adresse suivante : admin.cmre@cmrc-ccosf.ca.

Inscription à l’examen

La première étape en vue d’être inscrite comme sage-femme consiste à remplir et à transmettre le formulaire d’inscription à l’ECRSF que vous pouvez vous procurer auprès des organismes de réglementation provinciaux et territoriaux de la pratique sage-femme ainsi qu’auprès des programmes de baccalauréat en pratique sage-femme. 

  1. Remplissez le formulaire d’inscription à l’ECRSF pour la province ou le territoire où vous présentez une demande.

  2. Transmettez le formulaire d’inscription ainsi qu’une photo récente de format passeport et le règlement des frais à l’organisme de réglementation de la pratique sage-femme de la province où vous présentez une demande. Les formulaires ET le paiement doivent être reçus au plus tard à la date limite d’inscription à l’examen. (Communiquez avec votre organisme de réglementation local pour connaître les méthodes de paiement acceptées.)

  3. Des renseignements supplémentaires, dont le lieu où se tiendra l’examen, vous seront transmis après le traitement de votre demande inscription.

 

Outils de préparation et d’étude en vue de l’examen

CONSEILS

  1. L’ECRSF a pour but de s’assurer que vous possédez les compétences requises dans tous les domaines de la pratique sage-femme décrits dans les Compétences canadiennes pour les sages-femmes

    . Nous vous encourageons à lire ce document attentivement.

  2. Le Plan directeur pour l’examen canadien de reconnaissance visant l’inscription des sages-femmes

     décrit la structure de l’examen, y compris le nombre de questions pour chacun des thèmes généraux. Veuillez le lire attentivement afin de comprendre ce qui y est traité ainsi que les normes utilisées.

  3. Si vous n’êtes pas familier avec les questions à choix multiples, vous devriez chercher des occasions de vous exercer à ce genre d’examen. 

CONTENU DES QUESTIONS

Chaque question est conçue pour évaluer une compétence spécifique de base figurant dans les Compétences canadiennes pour les sages-femmes

. Les questions sont élaborées par des équipes de sages-femmes canadiennes expérimentées et s’appuient sur au moins deux ressources valides et actuelles.

QUESTIONS À CHOIX MULTIPLES

Les questions de cet examen comportent des choix de réponses. Toutes les questions comprennent un énoncé et quatre réponses possibles. Voici un exemple :

L’absorption du fer est neutralisée par :

  1. le jus d’orange

  2. le pain à grains entiers

  3. le café

  4. les légumes racines

Les candidats devront choisir LA meilleure réponse à la question. Un point sera accordé pour chaque bonne réponse fournie aux questions à choix multiples. (Remarque : Si une personne choisit plus d’une réponse à une question, aucun point ne sera attribué).

Chaque question doit être répondue en moyenne 1,4 minute. Si vous n’êtes pas sûre d’une réponse, passez à une autre question pour avoir le temps de répondre à toutes celles dont vous connaissez la réponse. Vous pourrez y revenir plus tard.

Fiez-vous à votre jugement et essayez de répondre à chaque question puisque vous ne perdez pas de points pour les mauvaises réponses (0 point accordé).

Les réponses sont inscrites sur une feuille de réponse à choix multiples, à l’exemple de celle qui figure ci-dessous. Vous devez complètement noircir le cercle au complet vis-à-vis de la bonne réponse. Assurez-vous d’inscrire votre réponse sur la bonne ligne.

QUESTIONS BASÉES SUR DES CAS

Environ 60 à 65% des questions sont basées sur des cas. Cela signifie qu’un cas, ou une mise en situation en pratique sage-femme, est présenté dans une phrase ou un paragraphe, suivi de trois à cinq questions. Toutes ces questions se rapportent aux renseignements fournis dans la description du cas et les personnes qui font l’examen doivent lire la description du cas attentivement afin de bien comprendre chacune des questions. Voici un exemple :

  • Kiko, 32 ans, rencontre la sage-femme pour sa première consultation prénatale. Elle a déjà vécu deux grossesses. Pour la première, à 16 ans, elle a eu un accouchement par voie vaginale à terme. Il y a quatre ans, elle a accouché par césarienne en raison d’une présentation du siège à 36 semaines.

HORAIRE

L’examen dure 7 heures en tout et il est divisé en deux périodes de 3,5 heures.  

QUELQUES ERREURS FRÉQUENTES DANS LES EXAMENS DE SAGES-FEMMES AU CANADA

  • Ne pas remarquer des mots clés dans une question, comme « plupart » ou « pas », et ainsi mal comprendre ce qui est demandé.

  • Connaissance inadéquate du champ de compétence d’une sage-femme canadienne, particulièrement le moment où il faut consulter un médecin ou lui confier une cliente.

  • Mauvaise compréhension du principe et de la pratique du choix éclairé et incapacité de s’exprimer de façon appropriée lorsque vient le temps de fournir des conseils à une cliente.

  • Mauvaise connaissance du calcul des doses de médicaments.

  • Connaissance insuffisante des complications courantes chez un nouveau-né.

 

CMRE Data Sharing

Aggregate data from the CMRE exam is not shared with Canadian baccalaureate midwifery education programs for three main reasons.

First, available validity evidence for the CMRE centres around the examination’s use for determining whether individual examinees meet the core competencies, and around the interpretation that individuals who pass the exam meet minimal competence and, conversely, those who fail do not. The validity of the CMRE for other purposes or uses has not been studied.

Second, the amount of reliability associated with individual examinees’ scores may be different from the amount of reliability associated with a single score created by averaging individual examinees’ scores; even if there is a high degree of reliability in individual examinees’ scores there may be a low amount of reliability in the average of those scores.

Third, there are often few examinees per midwifery education program in a CMRE administration. In such cases, the protection of individual identity cannot be assured even if all personal identifiers have been removed from the data.

 

Suggestions de ressources pour se préparer à l’examen

Pour se préparer en vue de l’ECRSF, les personnes qui présentent leur candidature devraient s’assurer que les manuels de pratique sage-femme et autres ressources dont elles disposent sont complets et qu’ils datent de moins de cinq ans. Les manuels devraient contenir l’information portant sur la gamme complète des connaissances de base telles que décrites dans les Compétences canadiennes pour les sages-femmes. Veuillez noter que nous ne pouvons pas suggérer « la » meilleure source à réviser.

Nous suggérons de consulter des ressources canadiennes en pratique sage-femme et en soins périnataux, comme l’Association of Ontario Midwives, la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada et les BC Reproductive Care Program Clinical Practice Guidelines. 

Nous recommandons d’étudier les normes et politiques portant sur la prestation de soins (consultation et transfert, tableaux des médicaments, tests diagnostiques, etc.) en vigueur dans la province ou le territoire où elles font leur demande d’inscription. Seules les exigences identiques dans l’ensemble des provinces ou territoires réglementés du Canada seront évaluées dans le cadre de l’ECRSF.  

Nous suggérons de réviser le «Emergency Skills Workbook» de l’Association of Ontario Midwives ou sa traduction, le manuel «Formation en urgences obstétricales» du Regroupement Les sages-femmes du Québec, puisque ces manuels énoncent les normes de soins d’urgence généralement reconnues pour la pratique sage-femme au Canada.

 

Examen simulé

L’auto-évaluation pré-examen en pratique sage-femme (PESA)

contient une brève série d’exemples de questions d’examen à remplir soi-même en ligne. Toutes les questions sont du même genre que celles qui se trouvent dans l’Examen canadien de reconnaissance visant l’inscription des sages-femmes (ECRSF). Certaines questions proviennent d’anciennes versions de l’ECRSF. Tout comme l’ECRSF, l’examen simulé est offert en français et en anglais.

L’examen simulé permet à toutes les personnes qui le font d’acquérir une expérience concrète des questions qui se trouvent dans le véritable examen, qu’il s’agisse de la présentation, du style, du niveau de langue ou du niveau de difficulté des questions. Les questions de l’examen simulé ont été choisies pour démontrer l’éventail du contenu et du type de questions qui se trouvent dans l’ECRSF. Enfin, en faisant cet examen simulé qui est effectué en temps limité, les personnes qui le font peuvent aussi avoir une idée du rythme auquel elles devront faire l’ECRSF.

Remarque importante : L’examen simulé ne constitue PAS un outil complet de préparation à l’ECRSF et n’a PAS pour but de remplacer les autres méthodes d’étude (p. ex., lecture des documents pertinents, groupes d’étude, etc.).

Est-ce que c’est exactement la même chose que l’ECRSF?

Pas exactement. Premièrement, l’examen simulé se fait en ligne et l’ECRSF est un examen sur support papier. Deuxièmement, l’examen simulé ne contient environ que le tiers du nombre total de questions de l’ECRSF. Même si certaines questions ont déjà été posées dans les anciennes versions, aucune ne figurera dans les prochaines versions de l’ECRSF.

L’examen simulé contient des questions semblables à celles qui se trouveront dans l’ECRSF. L’examen simulé est conçu de sorte que les personnes qui le font puissent se familiariser avec les questions à choix multiples, c’est-à-dire le format qui se trouve dans l’ECRSF, ainsi qu’avec la proportion de questions correspondant à chaque domaine de compétence et la répartition des divers cas de pratique sage-femme, p. ex., en milieu hospitalier ou en dehors du milieu hospitalier et dans des situations normales et anormales.

Qui peut faire l’examen simulé?

L’examen simulé est utilisé par les sages-femmes formées hors Canada qui participent à un programme de préparation à l’emploi en pratique sage-femme au Canada et par les personnes aux études supérieures dans un programme en pratique sage-femme du Canada. Les programmes de formation en pratique sage-femme du Canada sont en mesure de fournir le code d’accès à l’examen à ces personnes.  

Pour démarrer l’examen

Lorsque vous serez sur le point de faire l’examen simulé, cliquez sur « page de connexion à l’examen simulé

 » qui se trouve ci-dessous, lisez et acceptez les Conditions d’utilisation, puis suivez attentivement les directives sous « Est-ce votre première visite?

 ». Vous devrez créer un compte d’utilisateur et vous recevrez un courriel automatique. Si vous ne recevez pas de courriel, veuillez communiquer avec l’administrateur de l’ECRSF à l’adresse suivante : admin.cmre@cmrc-ccosf.ca (lien menant à une adresse courriel).

Page de connexion à l’examen simulé